Correction des exercices sur les connecteurs (1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Correction des exercices sur les connecteurs (1)

Message  mhouari le Jeu 30 Avr - 5:09

1. Indiquez le rapport sémantique exprimé par les mots en caractères gras dans les exemples suivants.

Ce roman ne développe aucune idée originale; de plus, il est fort mal écrit!
de plus : addition
Ce marqueur permet l’ajout d’une 2e remarque sur le roman : en plus d’être banal, le roman est mal écrit. Le deuxième énoncé (le fait qu’il soit mal écrit) n’a aucun lien de cause, de conséquence ou d’opposition avec le premier énoncé (le fait qu’il soit banal) : il constitue simplement un ajout, une addition.
Ce film a été très mal reçu par la critique : il n’a donc pas eu la popularité attendue.
donc : conséquence
Le succès mitigé du film est le résultat de sa mauvaise réception par la critique. Le marqueur donc annonce ce résultat, cette conséquence.
Le FFM accueille chaque année de nombreuses vedettes. À l’occasion de sa dernière édition, il recevait notamment Robert de Niro et Gérard Depardieu.
notamment : illustration
On cite en exemple deux des nombreuses vedettes accueillies par le FFM lors de sa dernière édition.
L’industrie aéronautique a encore connu une baisse importante ce dernier trimestre. Ainsi, l’impact des attentats du 11 septembre 2001 est bien loin d’être éliminé.
Ainsi : conclusion
La baisse continuelle dans l’industrie aéronautique nous amène à conclure que les attentats du 11 septembre ont encore un impact important.
Beaucoup de Nord-Américains souffrent d’obésité; ce n’est pas le cas de tous, bien sûr, mais ce fait demeure tout de même inquiétant.
bien sûr : concession
On admet d’emblée que les Américains ne sont pas tous des obèses (ce qui sous-entend que la situation n’est pas si grave).
mais : opposition
On réfute l’argument concédé en lui opposant un autre argument qui nous laisse comprendre que le phénomène est tout de même alarmant.
Remarque : il est courant, dans un discours argumentatif, de concéder à autrui la valeur d’un argument et de le réfuter ensuite en lui opposant un autre argument généralement plus fort.
Les employés menacent de faire la grève puisque aucune négociation ne semble vouloir aboutir.
puisque : cause
Le fait que les négociations n’aboutissent pas est la cause de la menace de grève : il y a menace de grève parce que les négociations n’aboutissent pas.
Il avait compris avant que vous ne le lui disiez.
avant que : temps (marque l’antériorité de la 1re action par rapport à la 2e)
Il a tellement exagéré l’incident qu’il a semé la panique.
tellement...que : conséquence
L’exagération de l’incident a eu pour résultat la réaction de panique.
Il est strictement interdit de pénétrer dans cette enceinte; or, certains le font sans vergogne, c’est pourquoi ils sont expulsés.
or : transition
Le connecteur or introduit un 2e énoncé dont la présence est nécessaire à la compréhension de celui qui suit. Il assure donc la transition entre le 1er et le 3e énoncé.
c’est pourquoi : conclusion
L’énoncé introduit par c’est pourquoi exprime le résultat ou l’aboutissement du raisonnement.
Remarque : Ce type de raisonnement constitué de trois propositions et dont la troisième (la conclusion) est déduite de la première en passant par la seconde se nomme un syllogisme :
Tout homme est mortel;
or, Socrate est un homme;
donc, Socrate est mortel.

2. Unissez les deux phrases de chacun des exemples suivants en ajoutant le ou les marqueurs de relation qui exprimeront clairement le lien sémantique demandé. Faites, s’il y a lieu, les modifications syntaxiques nécessaires.

En matière de toxicomanie, il faut éduquer les jeunes, c’est-à-dire qu’il faut leur faire prendre conscience des dangers liés à la consommation.
En matière de toxicomanie, il faut éduquer les jeunes; en effet, il faut leur faire prendre conscience des dangers liés à la consommation.
Remarque : les conjonctions car ou parce que seraient ici moins appropriées, car elles marqueraient davantage la cause que l’explication. Ainsi, la locution c’est pourquoi indiquerait davantage une conséquence qu’une explication.
Il y serait arrivé sans votre aide, mais (toutefois, cependant, néanmoins, etc.) cela aurait demandé plus de temps.
Cette toile est un véritable ravissement, mais (toutefois, cependant, néanmoins, etc.) elle est un peu sombre.
Cette toile est un véritable ravissement, bien qu’elle soit un peu sombre.
Sa rupture amoureuse l’a complètement anéanti, car (parce qu’, puisqu’) il était trop dépendant de sa conjointe.
Il était trop dépendant de sa conjointe, alors (donc, c’est pourquoi, en conséquence) sa rupture amoureuse l’a complètement anéanti.
Sa paranoïa a atteint son paroxysme; en effet, tous ses symptômes se manifestent avec un maximum d’intensité.
Sa paranoïa a atteint son paroxysme, c’est-à-dire que tous ses symptômes se manifestent avec un maximum d’intensité.
Il est parfois déplaisant, mais (toutefois, néanmoins, par contre, cependant, etc.) aujourd’hui, il s’est montré aimable.
Il a toujours travaillé fort afin de (pour) réussir.
Ces étudiants ne se sont pas absentés une seule fois, ont été très ponctuels et ont fourni tous les efforts nécessaires. Bref (En somme, Tout compte fait, Finalement, etc.), on ne peut rien leur demander de plus.
Premièrement (D’abord), il parle toujours trop; deuxièmement (ensuite), ses propos sont insipides.

3. Les énoncés suivants sont présentés dans le désordre. En vous aidant des liens sémantiques exprimés par les marqueurs de relation, reconstruisez un texte cohérent. Vous pouvez, si vous le jugez préférable, regrouper deux énoncés dans une même phrase.

A. La récente publicité de Loto-Québec est indigne d’un organisme gouvernemental.

B. L’une des obligations morales de Loto-Québec devrait être, en effet, de prévenir ses usagers de l’extrême dépendance que peut engendrer le jeu et des dangers qui guettent le joueur compulsif. C. Bien au contraire, sa plus récente publicité présente aux auditeurs une séquence dramatique où « des millionnaires du jeu » vivent des instants de pur bonheur. D. De plus, probablement pour se déculpabiliser, notre « institution du jeu » termine son message par un faible (et surtout très bref!) « Misez sur vous ».

E. Cette pub constitue donc une véritable imposture F. puisqu’elle berne honteusement son public-cible, les joueurs pathologiques.
Justifications

L’énoncé A. ne comporte aucun marqueur de relation puisqu’il introduit le raisonnement, il en constitue la thèse; de lui découleront tous les autres énoncés.

L’énoncé B. est le premier argument qui appuie la thèse : il explique pourquoi la publicité est indigne d’un organisme gouvernemental. Le marqueur de relation en effet marque cette explication.

L’énoncé C. oppose le contenu de la récente publicité de Loto-Québec à l’obligation morale dont il est question dans l’énoncé B. Cette opposition est annoncée par le marqueur Bien au contraire.

L’énoncé D. ajoute un nouvel élément qui prouve avec sarcasme l’irresponsabilité de Loto-Québec. Cet ajout est indiqué par la locution De plus.

L’énoncé E. marque l’aboutissement, la conclusion du raisonnement. Cette conclusion est marquée par la conjonction donc.

L’énoncé F. explique la conclusion présentée en E. L’explication est signifiée par la conjonction puisque.

mhouari

Messages : 30
Date d'inscription : 14/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum